Critiques cinéma : Starbuck - Âge de glace 4 - The tree of life - Holy Motors

Publié le par Mijakely

Starbuck

 

 

Starbuck par Ken Scott avec Patrick Huard, Julie Le Breton

Synopsis

Alors qu’il s’apprête à être père, David Wosniak, éternel adolescent de 42 ans, découvre être le géniteur anonyme de 533 enfants déterminés à le retrouver.

Mon avis

 

Une comédie québécoise a toujours pour moi un gros potentiel pour faire rire. A commencer par l'accent incroyable de cette province que tout le monde reconnaît facilement. Ne venez pas me dire que c'est du français (un film québécois mériterait d'être sous titré français). N'empêche c'est tellement hilarant l'accent québécois. Combiné avec une belle comédie, ça devient rapidement un succès. L'histoire est invraisemblable. Oui dans ce film être père de plusieurs centaines d'enfants c'est possible. De ce fait découle toute une drôle d'histoire de rencontres entre le père et ses enfants (qui ne savent pas que c'est le père). Qui est Starbuck ? Bonne question. On le découvre dans sa vie quotidienne simple et tellement drôle. J'ai passé un très bon moment à regarder ce film.
  Age-de-glace-4
L'Âge de glace : La dérive des continents par Steve Martino, Mike Thurmeier avec Ray Romano, Denis Leary
  
Synopsis
Alors que Scrat poursuit inlassablement son gland avec toujours autant de malchance, il va cette fois provoquer un bouleversement d’une ampleur planétaire… Le cataclysme continental qu’il déclenche propulse Manny, Diego et Sid dans leur plus grande aventure. Tandis que le monde bouge au sens propre du terme, Sid va retrouver son épouvantable grand-mère, et la petite troupe va affronter un ramassis de pirates bien décidés à les empêcher de rentrer chez eux...

Mon avis

Pourquoi changer une formule qui gagne ? Moi l'âge de glace c'est un de mes dessins animés préférés. On connaît la trame de l'histoire. Mais tout en le sachant par avance, on se laisse toujours séduire par l'humour et les belles images véhiculés par cette animation. J'ai était contente de me replongée dans le monde de Manny, Diégo et Sid sans oublier Scrat encore et toujours à la poursuite de glands. Des fous rires en perspective. Très bons moments assurés avec la mémé de Sid et les hamsters guerriers.
the-tree-of-lifeThe Tree of Life par Terrence Malick avec Brad Pitt, Jessica Chastain

Synopsis

Jack grandit entre un père autoritaire et une mère aimante, qui lui donne foi en la vie. La naissance de ses deux frères l'oblige bientôt à partager cet amour inconditionnel, alors qu'il affronte l'individualisme forcené d'un père obsédé par la réussite de ses enfants. Jusqu'au jour où un tragique événement vient troubler cet équilibre précaire... 
  
Mon avis

Pour pouvoir être un film réussi il aurait fallu à "The tree of life" un peu plus de dialogue et plus simplement aller au fond du sujet. On a l'impression d'un inachevé. Tout commence par l'annonce de la mort d'un enfant. Pourquoi? Où est t-il? D'un côté il y a une grande partie du film consacré à la création du monde et à l'apparition des premiers êtres vivants. De belles images digne d'un bon documentaire. D'un autre côté il y a l'histoire de cette famille américaine de classe moyenne qui est très bien racontée. On met le doigt sur l'enfance de ces trois garçons (spécialement l'aîné)  entourés d'amour mais aussi d'autorité mal appliquée. On les suit, on ressent les sentiments contradictoires qui les tiraillent. L'aîné qui commence à exprimer des sentiments de haines envers son père sous forme de conversation avec Dieu. Et puis quand ça commence vraiment à être intéressant .. stop .. c'est la fin.
Extrait par extrait on pourrait dire que tous les ingrédients étaient là pour un succès retentissant. Malheureusement mis bout à bout ça en devient un bon spaghetti incompréhensible et étonnamment ennuyant. Dommage il manquait cruellement de dialogue et d'objectif. A noter quand même la belle performance des enfants acteurs. Très belle surprise. 
   holy-motors
Holy Motors par Leos Carax avec Denis Lavant, Edith Scob
    
Synopsis
De l'aube à la nuit, quelques heures dans l'existence de Monsieur Oscar, un être qui voyage de vie en vie. Tour à tour grand patron, meurtrier, mendiante, créature monstrueuse, père de famille... M. Oscar semble jouer des rôles, plongeant en chacun tout entier - mais où sont les caméras ? Il est seul, uniquement accompagné de Céline, longue dame blonde aux commandes de l'immense machine qui le transporte dans Paris et autour. Tel un tueur consciencieux allant de gage en gage. À la poursuite de la beauté du geste. Du moteur de l'action. Des femmes et des fantômes de sa vie. Mais où est sa maison, sa famille, son repos ? 
  
Mon avis

J'ai trouvé ce film grandiose mais en même temps d'une bizarrerie sans nom. Ça peut se comprendre donc que certains le trouve d'une nullité pas possible. Il fait d'ailleurs partie de ces films qu'on aime ou pas dès les premières minutes. Enfin la vérité c'est que ce n'est pas tous les jours qu'on voit des films de cette espèce.
On a à chaque fin de scène une envie pressente de savoir ce qui se cache derrière le prochain RDV. Les performances de maquillage et de déguisements sont phénoménales. On est tout au long du film assailli par la curiosité, l'étonnement mais aussi la réflexion. Y a t-il un sens derrière tout ça?  Vers la fin néanmoins il y a des dialogues un peu lourds. Oui bon au bout de 2h ça peut se comprendre. C'est assez dommage d'ailleurs d'avoir achevé le film de cette manière. En résumé j'ai vraiment aimé ce film. Des scènes resteront sûrement dans les annales de l'histoire du cinéma comme celle avec Eva Mendes. Ça marque évidement. A voir absolument avec un esprit bien bien ouvert.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article