Journée du patrimoine : Visite des ateliers de la manufacture de Sèvres

Publié le par Mijakely

Point d'Opéra Garnier ni de Palais de l'Elysée, nous décidons pour cette journée du patrimoine de visiter les ateliers de la manufacture de Sèvres. Ces ateliers connus pour fournir les assiettes richement décorées de la république. A l'entrée, on nous annonce 1h30 de visite. Ça promet d'être très intéressant. On forme rapidement un petit groupe de 20 personnes et on entame rapidement notre visite par la présentation de trésors cachés (normalement pas exposer en public dans le musée) : des services à thés japonaises. On nous présente l'importance du rituel du thé dans ce pays ainsi que les différents objets à utiliser pour l'occasion. Intéressant bien qu'un peu décalé dans ces lieux.


Nous continuons ensuite notre visite vers les ateliers. Un grand bâtiment derrière le musée lui même. Une fille très sympathique actuellement en stage à la manufacture nous sert de guide entre les différents ateliers. Elle nous raconte l'origine de la manufacture dont la création a été influencée par Madame de Pompadour amante du roi Louis XV. La manufacture était initialement située à Vincennes puis relocaliser ensuite à Sèvres. Elle nous détaille ensuite les visites d'ateliers qu'on va successivement faire et où j'ai pris soin de prendre quelques notes afin de les raconter ci-dessous. D'ailleurs chaque atelier est présenté par des personnes qui y travaillent réellement ce qui facilite vraiment la compréhension tant ils connaissent bien leurs travails.

 

- Les ateliers -

Sevres (1)

 

- Les ateliers et le musée -

Sevres

Sevres (3)

 























Première visite : Le moulage tournage en plâtre.

 

Là on nous décrit la création des plâtres qui vont servir de moule pour les oeuvres. Pour réaliser un produit fini, un ou plusieurs moules sont nécessaires. On nous montre l'exemple d'une statue (en gros un petit garçon avec son chien) qui nécessite un nombre impressionnant de moules. Un pour le pied gauche, un pour la droite, un pour la patte gauche du chien etc. Plus d'une quinzaine de moules pour une seule statue. Après cuisson, les différentes parties de l'oeuvre sont collées entre elles en utilisant de la porcelaine liquide.

 

Deuxième visite : Le grand coulage

 

Une jeune fille nous présente le principe de cet atelier qu'est le grand coulage. Elle nous montre un mélange liquide un peu visqueux contenu dans un bol recueilli via de grands tuyaux venant d'un autre bâtiment à proximité. Ce mélange s'appelle de la barbotine (Kaolin-Quartz-Feldspath). Une matière qui sert notamment à fabriquer des vases. Elle nous fait une petite démonstration pour nous montrer l'utilité de ce mélange. Elle plonge un petit moule en plâtre à l'intérieur du bol. Après quelques petites minutes seulement, 3 à 5 mn de barbotine reste coller au plâtre. Croyez le ou pas c'est assez impressionnant. Elle nous dit donc qu'après ça le tout part au cuisson et revient en perdant au alentour de 20% de son volume. Après cette étape, elle nous explique qu'il faut assembler les différentes parties de l'oeuvre. Pour le cas d'une vase, il s'agit d'assembler le corps et le pied de la vase. Un peu de barbotine (porcelaine liquide) et en 1 ou 2 secondes max la bonne place doit être trouver car le tout sèche très très vite. De la précision oui de la précision.


Troisième visite : Atelier des fours.

 

On nous dit qu'il y a beaucoup de sorte de four (à bois, à gaz, électrique etc). On nous présente brièvement les différentes stades de cuisson via l'exemple de plusieurs assiettes ( pièce dégourdie à 980°, pièce émaillée non cuit, pièce émaillée cuite à 1380°, pièce en bleu cuite à 1360°, biscuit cuit à 1280°). Les cuissons durent jusqu'à 15-16h dépendant de ce qui est recherché. Suite à cela, on nous présente les impressionnants fours à flammes inversées d'époque (en brique)  toujours utilisés de nos jours. D'après ce qu'on nous a dit, le remplissage du grand four se fait pendant environ un mois. Au terme du mois, la porte du four est emmurée et on commence ensuite à faire du feu au niveau de deux ouvertures spécialisées jusqu'à atteindre la température voulue.


Quatrième visite : Atelier d'émaillage.


On nous y fait une démonstration d'émaillage de réelles assiettes pour la production. L'émaillage consiste à tremper l'oeuvre déjà marqué par le logo de Sèvres dans du liquide de verre. Le geste doit  être précis et très rapide. Ça sent un peu mauvais (souffre?) mais assez atypique à voir (geste de l'émailleur). Suite de la démonstration vers les ateliers où on corrige les petits défauts à l'issue de l'émaillage. Un travail minutieux à l'aide d'un petit pinceau.

 

Cinquième et dernière visite : Atelier de peinture.

 

Lors de ce dernier atelier on nous expose le métier de peintre sur porcelaine. La personne qui nous présente l'atelier nous montre une assiette de Sèvres faisant partie des services de l'Elysée. L'assiette présente un petit bout ébréché. Résultat : direction l'atelier pour restauration. Pour faire les peintures sur assiette, ils utilisent du papier de cristal troué (selon le dessin) appelé poncif. Ensuite il verse un peu de grains de fusain pour avoir l'esquisse du dessin sur l'assiette. Là commence un travail de fourmi pour effectuer les peintures. Un travail titanesque du poignet en se référant  aux palettes de couleurs cuits. Plusieurs cuissons sont nécessaires par couche de peinture. En moyenne il faut trois semaines à un mois pour une seule et unique assiette. Oui un travail d'orfèvre.

Ici s'achève notre visite des ateliers de la manufacture de Sèvres. On nous redirige vers les magasins de ventes exceptionnelles pour la journée du patrimoine. Beaucoup de promotions mais ça reste toujours à un prix élevé. Un service de table à 40000 euros ou des statues (biscuits) de plusieurs milliers d'euros ce n'est pas vraiment donné à tout le monde. Bon au pire il y avait des assiettes vendues à l'unité normalement autour de 500 euros mais vendu spécialement à 150 euros pour ces journées. Encore un peu cher mais on sait maintenant qu'il y a du travail derrière. Et du beau travail. Très très bonne visite.

 

- Assiettes de Sèvres -

porcelaine3.JPG

 

- Biscuit de Sèvres -

biscuit.jpg

Publié dans Musées et Monuments

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article