L'ombre du vent de Carlos Luiz Zafon

Publié le par Mijakely

ombre ventQuatrième de couverture

 

Dans la Barcelone de l'après-guerre civile, " ville des prodiges " marquée par la défaite, la vie difficile, les haines qui rôdent toujours. Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon - Daniel Sempere, le narrateur - dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L'enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d'occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y " adopter " un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l'entraîner dans un labyrinthe d'aventures et de secrets " enterrés dans l'âme de la ville " : L'Ombre du vent. Avec ce tableau historique, roman d'apprentissage évoquant les émois de l'adolescence, récit fantastique dans la pure tradition du Fantôme de l'Opéra ou du Maître et Marguerite, énigme où les mystères s'emboîtent comme des poupées russes, Carlos Ruiz Zafon mêle inextricablement la littérature et la vie.

 

Mon avis

 

Le livre pour moi était une sorte d'enquête sur la vie du personnage Julian Carax, auteur décédé de divers livres inconnus pourtant recherchés par quelques poignées de personnes dont les motivations ne sont pas claires. Daniel Sempere  lors d'une escapade faite avec son père au cimetière des livres oubliés tombe sur un des livres de cet auteur. Par cette découverte commence ces aventures rythmées par les découvertes qu'il va faire sur la vie de Julian Carax. L'histoire est fascinante et recouverte d'une voile de mystère qu'on aimerait bien percée tout au long de la lecture. J'ai passé un très bon moment à lire ce livre et vous le conseille donc bien évidemment!

Publié dans Lectures et CDs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A


Ah oui... moi j'avoue que j'ai pas trop aimé ce livre, mais je suis relativement difficile niveau lectures. J'ai trouvé que ca faisait trop "roman de gare".


Mon homme a lu la suite mais a moins aimé que le premier livre.



Répondre