La princesse des glaces de Camilla Läckberg

Publié le par Mijakely

lackberg
Résumé


Erica Falck, 35 ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d'une amie d'enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d'eau gelée. Impliquée malgré elle dans l'enquête (à moins qu'une certaine tendance naturelle à fouiller dans la vie des autres ne soit ici à l'oeuvre), Erica se convainc très vite qu'il ne s'agit pas d'un suicide. Sur ce point - et sur beaucoup d'autres -, l'inspecteur Patrik Hedström la rejoint.

Mon avis

J'ai un peu pensé à la saga Millénium quand j'ai choisi de lire ce livre. Même éditeur, auteurs de même origine (suédois) et même les couvertures des livres ne sont pas si éloignées que ça. Après tout les commentaires que j'ai vu sur ce livre, je me suis dit pourquoi pas. Je n'ai pas été déçue, même si ce livre est loin d'égaler la saga Millénium. J'ai passé mon temps à soupçonner tout le monde. Au fur et à mesure de ma lecture, je commençais à imaginer le pire scénario possible .. j'avoue Millénium m'a inspiré et au final je n'étais pas si loin que ça de la clé de l'énigme! J'ai bien aimé, bien qu'à certains passages, je trouvais que le livre manquait de rythme, on a un peu envie qu'il y ait plus d'action. L'auteur se plait à jeter quelques indices par ci par là pour je pense attiser la curiosité du lecteur, ce qui est en soit une bonne idée. Mais est ce suffisant? Ce qui m'a plu également était le fait que le livre ne se limitait pas essentiellement à la recherche de l'assassin (comme le fait super souvent les livres policiers). L'auteur racontait également la vie de son héroïne Erica Falck tant côté sentimentale,  familiale et professionnelle. Oui ça s'approche vaguement de la saga Millénium où on pouvait apprécier la vie de Mikael Blomkvist. Au final, bien que moins excitant que Millénium, je dirais que c'est un bon livre.

Publié dans Lectures et CDs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article