Marché de Bac Ha et Trekking autour de Sapa

Publié le par Mijakely

 Après les 4h30 de transport entre CatBa et Hanoï, nous revoilà dans la tumultueuse capitale. Nous prenons un bon repas dans un bon restaurant avant de reprendre le train de nuit en direction de Lào Cai où notre guide nous attend. Les places avec 'lit mou' sont confortables. J'ai passé pour ma part une très bonne nuit à bord du Vietnam Railway. 8h30 plus tard nous voilà à Lào Cai. Avec quelques 10 minutes de retard, nous rencontrons enfin Lan notre guide. Une petite Hmong toute pétillante qui parle parfaitement anglais. Mieux que nous d'ailleurs. Lan et toutes les autres guides de Sapa Sisters ont appris l'anglais uniquement avec les touristes. C'est d'autant plus impressionnant en sachant que beaucoup n'ont que des notions basiques en lecture et écriture. Oui ce sont bien des filles qui ont de l'ambition.

 

 

On part donc directement vers Bac Ha pour voir et visiter son célébrissime marché. Arrivé à Bac Ha il n'est que 7h du matin mais les rues sont déjà bien remplies de monde. On prend néanmoins notre petit déjeuner, la meilleure soupe de boeuf (Pho Bo) que j'ai mangé au Vietnam. Avant la visite du marché, nous faisons une petite balade dans un petit village pas très loin. Lan en profite pour acheter un vin de maïs qui serait selon ses dires à 55°. On goûte, résultat : lèvres brûlées.

Nous retournons au marché très coloré de Bac Ha. Beaucoup sont venus des villages alentours et même d'un peu plus loin pour vendre ou acheter quelques choses au marché. Tout y est : artisanats, fruits, légumes, repas, produits venant de Chine, chiots, cochons, chevaux, oiseaux et même des buffles (et encore tant d'autres dont je ne me souviens plus). C'est un marché surprenant, noir de monde avec beaucoup de minorités accompagnées de leurs habits traditionnels. Nous déambulons donc au milieu de ce beau marché avec les yeux grands ouverts. Ce fut une très belle expérience et bien évidement la meilleure de ce séjour dans les montagnes.

 

 

 - Marché de Bac Ha -

BacHa-Sapa 1899 [800x600]

 

BacHa-Sapa 1898 [800x600]

 

- Marché aux buffles et chevaux -

BacHa-Sapa 1880 [800x600]

BacHa-Sapa 1892 [800x600]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Boucheries et restaurations -

BacHa-Sapa 1886 [800x600]

BacHa-Sapa 1888 [800x600]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Village et rizières -

BacHa-Sapa 1856 [800x600]

 

BacHa-Sapa 1843 [800x600]

 

Nous nous dirigeons ensuite vers Sapa pour un bon déjeuner. Après être bien rassasiés, nous quittons la voiture pour nous diriger à pied vers un petit village habité par une minorité Dzay. On passe la nuit dans une sorte de maison d'hôtes tenu par une famille. On est 7 touristes à y séjourner cette nuit là. La cohabitation est chaleureuse, la rencontre avec d'autres guides de Sapa Sisters très plaisante. Elles sont toutes aussi petites et toutes aussi attachantes que notre Lan.

 

- Le dîner (succulent) -

BacHa-Sapa 1933 [800x600]

 

Le dortoir est propre. On a passé une très bonne nuit après le bon repas qu'on nous a servi. Durant la nuit, la pluie n'a cessé de tomber. Résultat, le lendemain une brise bien fraîche et humide nous attendent à la sortie. Les routes en terre rouge sont glissantes, les touristes accompagnés de leurs guides sont en queuleuleu dans la première heure de randonnées. Certains touristes sont même tombés dans de la boue bien gluante. Aie !

Au début de cette journée plusieurs jeunes filles et de très vieilles femmes de minorités suivent les touristes, nouent un contact avec eux, les aident lorsque le chemin est trop glissant, leur offrent des petits chevaux en pailles et cela pendant une ou deux heures. Nous pour notre part on a été suivi par trois jeunes filles, la plus jeune n'avait même pas 5 ans à mon avis. A la fin d'un petit circuit de deux heures, chacunes des petites filles nous proposent de leur  acheter des choses : taies d'oreillers, petits sacs faits en Chine etc. Des vraies petites manipulatrices bien entraînées. Si à tout hasard, on est un peu réticent comme j'ai pu l'être, les enfants font une tête bien triste avec des yeux de chat botté en disant bien sur : "mais on vous a aidé, on vous a suivi, on est fatigué" tout ça dans un anglais plus que parfait, bref une vraie torture. C'est vraiment difficile de résister. Par la suite, Lan nous explique que ça se passe souvent comme ça car les parents des enfants ne voient pas l'intérêt d'envoyer les enfants à l'école alors qu'ils gagnent confortablement de l'argent avec les touristes. C'est un peu triste. Enfin, c'est un peu dépité que nous continuons notre randonnée, les enfants s'en sont retournés chez eux.

 

Les paysages par où on est passé ce matin là étaient très jolies à voir. Beaucoup de rizières en plateau, de buffles, de brumes, de maisons traditionnelles, etc. Les rizières doivent être magnifiques lors de la saison des récoltes.

 

- Paysages -

BacHa-Sapa 1943 [800x600]

 

- Forêt de bambous -

BacHa-Sapa 1984 [800x600]

 

- Rivière -

BacHa-Sapa 2015 [800x600]

 

- Epicerie -

BacHa-Sapa 2046 [800x600]

 

Nous arrivons à destination vers le milieu de l'après midi. On passe la nuit dans une autre maison d'hôtes. On y retrouve les mêmes touristes que la veille. Une bonne entente est déjà bien installée. Les discussions vont bon train avec nos guides. Elles nous racontent la vie dans les montagnes et c'est vraiment fascinant. Un des très bons moments que j'ai passé durant ces 3 jours.

 

- La maison d'hôtes -

BacHa-Sapa 2099 [800x600]

 

- Le dîner -

BacHa-Sapa 2091 [800x600]

 

Le lendemain, nous repartons pour un petit randonnée autour du village où on a passé la nuit. Toujours les mêmes paysages avec les rizières à perte de  vue et pleins d'autres choses comme les écoles avec ses élèves, les rivières, etc.

 

- Paysages -

BacHa-Sapa 2165 [800x600]

 

BacHa-Sapa 2164 [800x600]

 

 

Vers le milieu de l'après midi et après un bon déjeuner, nous reprenons un petit minibus pour nous ramener à Sapa. La brume est revenue plus insistante plus opaque. Nous allons avec Lan au marché de Sapa pour rencontrer sa mère qui y vend ses propres oeuvres : des couvres lits, des taies d'oreillers, des ceintures le tout brodés à la main. C'est très beau à voir et à avoir. Après le marché, nous laissons Lan avec sa mère et nous nous dirigeons vers le Family Guesthouse (en partenariat avec Sapa Sisters et où on a laissé nos gros sac à dos durant les 3 jours) pour une bonne douche bien chaude. Vers 17h, un minibus nous attend pour aller à Lào Cai où nous reprenons le train pour Hanoi puis de Hanoi vers Hué. Une très très longue journée nous attend.

 

- Lan et Nous -

BacHa-Sapa 2126 [800x600]BacHa-Sapa 2144 [800x600]

Publié dans Vietnam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Aventures au Vietnam 20/09/2019 10:33

Certes il faut passer la ville de Sapa et toutes ses "vendeuses" de rue et s'engouffrer dans les sentiers pour découvrir les merveilles de cette région.
Notre guide, francophone, nous a emmenés à travers les petits villages, loin des autres touristes, découvrir les dao rouges et les hmongs noirs de plus près...
Nous avons dormi chez l'habitant dans un confort très sommaire mais avons pu vivre avec eux, cuisiner, diner et dormir sur des nattes tressées, des moments inoubliables !
Bonnes chaussures et bouteilles d'eau obligatoires

Nuit chez habitants 30/05/2019 12:01

J'adore de belles plages à Mui Ne. Elles sont moins touristiques que les autres plages au Vietnam. De plus, elles possèdent des paysages merveilleux des eaux bleues, des cocotiers, et ainsi que des petits bateaux de pêche comme dans vos photos. C'est une destination idéale pour un voyage balnéaire parfaite.

Trekking à Sapa 05/04/2019 10:26

J'apprécie beaucoup Sapa pour ses paysages spectaculaires, son climat tempéré, ses ethnies minoritaires en tenue traditionnelle et ses marchés saisissants, etc. Avec une température moyenne paisible de 15-18°, Sapa figurait parmi quatre villégiatures en montagne explorées par les Français dès le début du XXe siècle, avec Da Lat, Tam Dao et Ba Vi. C'est vraiment une destination à ne pas manquer dans le sud du Vietnam.